Le théâtre japonais sous toutes ses facettes

Aujourd’hui, je vais te proposer un sujet plus culturel pour que tu puisses t’épanouir dans ce bas monde :’). S’il y a bien un art « bizarre » que j’apprécie personnellement, c’est le théâtre japonais. tu ne le sais peut-être pas, mais il existe plusieurs types de spectacle. Mon attrait pour cet art est dû aux décors mais aussi aux différents maquillages et déguisements. Pour tous les lecteurs expérimentés, je ne parlerai ici que de théâtre et non des danses/chants. (même si le théâtre est un tout). 🙂

  • Bunraku
  • Kyôgen
  • Kabuki

Les origines

Le théâtre est à la base une représentation donné par les dieux japonais pour faire apparaître Amaterasu (la déesse du soleil dans le shintoïsme). La légende raconte qu’en entendant ces représentations, la déesse sortie de sa grotte. L’image que l’ont à gardé c’est que grâce au théâtre, le monde ne peut plus être plongé dans les ténèbres… En tout ca, de nos jours le théâtre japonais est ancré dans les traditions et la culture japonaise. Voilà c’est fini pour les contes de fée, passons à la suite !

 

Le bunraku : marionnette et poupée

Ce style date du XVIIe siècle, on parle la de marionnette de taille assez grande (genre du 1m de haut). Cet art est d’ailleurs rentré dans le patrimoine immatériel de l’UNESCO en 2003. Il reste quand même de moins en moins populaire. Les spectacles sont accompagnés d’un narrateur qui donne le ton de la pièce ainsi que d’un musicien pour l’ambiance sonore qui à une grande importance. Ce qui le différencie d’un simple spectacle de marionnette, c’est le fait que les marionnettistes sont visibles de tous.

bunkaru

Le Nô : au bal masqué

Une des plus vieux styles japonais, le théâtre Nô trouve ses origines dans les anciens rituels religieux. C’est un théâtre qui se joue la plupart du temps en plein air, surplombé par un toit de type Shintô. Il existe deux types d’acteurs pour le théâtre Nô. L’acteur principal (shite) qui se situera au milieu de la pièce (normal quoi) et aura pour but de danser habillé de somptueux kimonos.

2-masque-no

Le 2ème acteur quant à lui permet au public de mieux comprendre l’histoire ainsi que l’intrigue et situe chaque lieux et personnages dans l’histoire. Les autres personnages sont des figurants qui permettent d’assister le 1er rôle. Les acteurs sont exclusivement masculins et ils portent des masques à partir de la 2nd partie du spectacle.

Le Kyōgen : T’es un comique toi !

C’est la branche comique du théâtre japonais. en  effet, c’est vers le début du XVème siècle qu’il est apparu. Ce type de spectacle ne requiert pas l’utilisation de masque. Il reflète un peu le lifestyle du japonais moyen. Ce qui as d’important c’est qu’il est inspiré du théâtre chinois (bande de voleur !). D’ailleurs il existe plusieurs écoles dans la pratique de ce théâtre.

Ce qu’il faut retenir c’est que si vous voulez voir une sorte de one man show à la japonaise, adoptez le mode Kyōgen !

kyogen

Le Kabuki : terriblement attirant

C’est mon style de théâtre préféré. Ce que j’adore ? Tout ! Si on décortique le nom c’est « Ka » qui signifie Chant, « bu » pour la danse et « ki » pour les prouesses techniques.

C’est la forme épique et populaire du théâtre japonais. Le maquillage est très sophistiqué,et les pièces initialement interprétées dans le style bunkaku ont été reprises par des êtres humains. C’est ce qui explique sa popularité, d’ailleurs j’adorerai voir un de ces spectacles à Tokyo un jour.

kab2

 

 

 

La vidéo du jour : Le kabuki dans toute sa splendeur

 

Et toi t’aime quel style ?

2 Comments
  1. 7 ans ago
    Camille

    Le Kabuki est mon style préféré aussi (mais il faut dire que je connais peu les autres…) !

Laisser un commentaire